Comment entraîner notre cerveau ? - Le chant du silence
15793
post-template-default,single,single-post,postid-15793,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-14.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.7,vc_responsive
 

Comment entraîner notre cerveau ?

Le neuropsychiatre allemand Hans Berger, dans les années 1920, a découvert les ondes cérébrales et leur relation aux différents états de conscience, entre certaines activités mentales et les variations du signal électrique émis par le cerveau.

Les Ondes

Aujourd’hui, nous savons que notre cerveau est toujours maintenu en fonction par des impulsions électriques qui génèrent une sorte d’onde cérébrale. Lorsque nous pratiquons la contemplation, les ondes cérébrales alpha, larges et lentes, entrent généralement en action. Cela se produit lorsque la personne est dans un état de relaxation, généralement sans effectuer d’activités qui impliquent du mouvement. Elle peut se produire consciemment lors de l’exécution d’une simple méditation.

L’état alpha est habituellement à la relaxation, au super apprentissage, à l’intuition accrue et au dépassement du stress. D’autres ondes, les thêtas, sont également importantes dans ces états. Les ondes thêta sont émises par le cerveau lorsque la personne est dans un état de méditation profonde, ou juste avant de franchir le seuil du rêve, au réveil ou à l’instant où elle s’endort, peuvent également être présentes dans un état imaginatif libre presque inconscient qui se produit quand « on rêve éveillé ».

Nous savons maintenant aussi, que nous pouvons entraîner le cerveau à être plus flexible et à acquérir une plus grande puissance de récupération.

* Les ondes Bêta : pendant la veille elles sont associées aux états d’alerte, à 13Hz seconde. Relié à l’attention focalisé et la pensée en activité, vers le monde extérieur et en ce qui se passe dans notre alentour.

*Les ondes Gamma : les ondes de l’intuition et de la créativité, à 40Hz par seconde, sont les plus rapides du cerveau, elles provoquent une grande activité mentale et une grande lucidité. Elles se produisent quand nous sommes en extrême concentration. Pas facile à produire et rare pendant la journée. Les Gamma ont besoin d’un état de tranquillité pour émerger, il nous faut faire l’expérience des ondes Alfa auparavant, elles ne sont pas accessibles directement.

*Les ondes Alpha : sont plus tranquilles, la fréquence baisse à 8-12 Hz et l’état interne est décrit comme une lucidité détendue. L’attention de notre cerveau se déplace vers l’intérieur. L’attention est déconnectée et l’introspection est connectée. Nous ne sommes plus conscients de ce qui nous entoure. Cela arrive quand on ferme les yeux et qu’on se détend.

*Les ondes Thêta: d’une fréquence de 4-7 Hz, sont associées à la somnolence, elles apparaissent quand on commence à s’endormir et sont souvent accompagnées d’imaginations et de rêves.

*Les ondes Deltas: avec une fréquence de 0 à 4 Hz, sont celles du sommeil profond.
Il est important de se rappeler que le cerveau produit toujours plusieurs ondes cérébrales en même temps au cours de la journée. Notre capacité d’assister, de planifier, de contacter ou de faire quoi que ce soit est intimement liée à la combinaison des ondes que le cerveau produit et notre efficacité dépend de la flexibilité dont nous disposons pour passer de l’une à l’autre.

Ainsi, la fluidité, ce moment où nous donnons le meilleur de nous-mêmes, se produit lorsque les ondes cérébrales sont parfaitement alignées avec la tâche que nous accomplissons. Les erreurs, la confusion, le stress, l’anxiété, les disputes inutiles, etc. sont souvent causés par une mauvaise combinaison d’ondes cérébrales ou l’incapacité de les modifier.

Le problème vient quand une onde cérébrale commence à dominer la plupart du temps, quand elle est la protagoniste de notre quotidien, et c’est exactement ce que produit notre société moderne. La culture du stress force notre cerveau à rester constamment dans le modèle des ondes bêta (état d’alerte), et ses conséquences sont désastreuses pour notre organisme. D’où l’importance d’apprendre à gérer et à provoquer d’autres ondes cérébrales.

Les conclusions des scientifiques nous apportent l’idée du besoin de nourrir notre cerveau avec différentes activités. Unis aux ondes cérébrales, c’est-à-dire dans la diversité des états de conscience, produits par différentes activités, nous parvenons à garder notre cerveau synchronisé, avec les bénéfices que cela nous apporte.

Voici 7 clés pour faire cela :

Préparez votre agenda de la semaine en marquant chaque une de ces activités que vous allez réaliser d’une couleur différente, choisissez la couleur que vous désirez : (exemple de couleur)

1. Dormir (violet) : Un sommeil de qualité, donnez au cerveau le repos dont il a besoin.

2. Ne pas faire (blanc) : Un temps de ne rien faire, détendez-vous, laissez le cerveau tourner sans objectifs, power Thêta.

3. Activité contemplative (bleu), : axée sur nos sensations, nos pensées…Alpha et l’amplificateur d’ondes gamma.

4. Temps de connexion (jaune) dédié aux autres : profitez d’une bonne conversation, contact physique et émotionnel. Potentiel des ondes Alpha.

5. Jouer (orange) consacrer du temps à être créatif, spontanée, vivre des expériences amusantes, rire. Potentiel des ondes gamma.

6. Faites de l’exercice physique (vert) faite du sport, marchez, bougez, dansez. Produit des ondes gamma et bêta.

7. Consacrer du temps à faire (rouge) : à l’exécution de tâches, à l’établissement et à l’atteinte d’objectifs. Quand nous travaillons ou nous maintenons un état d’alerte. Potentiel d’ondes bêta.

Vous devez avoir toutes les couleurs tous les jours ou tous les deux jours ; tout au moins votre agenda de la semaine devrait avoir toutes les couleurs, pour que votre cerveau puisse produire toutes ces ondes !

L’activité contemplative, peut être l’un des meilleurs préalables pour faire face à ce que cette société a à offrir, parce qu’elle renforce les muscles de la volonté et de l’attention.
Essentiellement il s’agit de remplacer certaines habitudes par d’autres. Selon les neuroscientifiques qui étudient la méditation, le fait de prendre l’habitude de méditer peut renforcer les circuits cérébraux responsables du maintien de la concentration, de la maîtrise de soi et de l’empathie.

Nous verrons comment mettre en oeuvre ces grands principes lors d’un atelier proposé le Samedi 9 Mars 2019 à Paris.

Retrouvez les informations sur cet atelier ici.

source , « Entraînez votre cerveau  » Marta Romo 2014.