sourire

Réjouissez votre esprit

L’anxiété liée aux coronavirus étant élevée, il est compréhensible que nous fassions tout ce qui est en notre pouvoir pour anticiper, planifier, analyser les faits, etc.

Mais lorsque notre réactivité au stress de la contagion au Covid19, prend le dessus, il est beaucoup plus difficile de garder les pieds sur terre, de penser clairement, de réagir avec précaution et de bien dormir la nuit.

 Il est évident que cette année ne ressemblera à aucune autre. Partout dans le monde, la peur du nouveau coronavirus se répand plus vite que le virus lui-même. Les entreprises ferment, les frontières se resserrent, des milliers de personnes achètent en panique, et la plupart d’entre nous sont informés de maintenir la distanciation sociale, même dans le dé-confinement, voire de continuer le confinement pour beaucoup. Si vous ressentez de l’anxiété, de l’insécurité et de la peur en ce moment, c’est tout à fait compréhensible.

Cependant, face à ce danger très réel que le coronavirus représente pour beaucoup, la peur que nous ressentons dans notre esprit et dans notre corps n’aide pas à notre santé, ni à notre vitalité.  La réaction de peur, qui est certainement bénéfique lorsque nous sommes confrontés à un danger imminent, est maintenant devenu surchargée pour beaucoup.Avec un flot d’informations et d’opinions inquiétantes diffusées par les sources d’information et les médias sociaux, il est difficile d’être rassurée et de trouver la paix et l’aisance auxquelles nous aspirons profondément.

Le terme scientifique utilisé pour cet état, est celui de contagion sociale, c’est-à-dire la propagation d’une émotion d’un être humain à un autre. La compréhension de cette transmission émotionnelle peut nous aider à prendre du recul, agir d’une façon plus calme et réfléchie, pour nous-mêmes et tous ceux avec qui nous interagissons. Et ne pas tomber dans l’isolement et l’enfermement, voire le rejet de l’autre par peur.

Pour votre résilience mentale et physique 

En ces temps difficiles et incertains, envisager doucement et subtilement un sourire intérieur se répandre dans tout notre corps, peut nous aider à nous reposer et à nous réinstaller intérieurement.

Laissez-vous guider par Tara Brach dans cette douce méditation .

Réjouissez votre esprit

« Le Bouddha a enseigné que pour entrer dans une méditation ou quoi que ce soit dans notre vie, une valeur importante est de réjouir l’esprit. Nous oublions trop souvent les nombreux souvenirs de ce que nous aimons. Réfléchissez à ce que vous aimez le plus et ce dont vous êtes le plus reconnaissant.

Laissez cette expérience resurgir dans votre esprit, prenez quelques instants pour laisser ces sentiments de reconnaissance remonter en vous.  Laissez-les, remonter en surface, dans votre corps. Reposez-vous vraiment là-dans la sensation, et imprégnez-vous, ressentez-la.

Sentez cette expérience d’affection vraiment se répandre dans le corps, l’esprit et l’être. A l’image d’un sourire intérieur. Vous pouvez imaginer le grand ciel ouvert qui nous entoure, rempli de la courbe et du sentiment d’un sourire, un vaste sourire. Sentez cette ouverture de l’espace et un grand sourire le remplir et ensuite laisser ce sourire se répandre dans l’esprit. Laisser l’esprit émerger avec ce grand ciel pour qu’il soit rempli par ce sourire.

Laissez le sourire se répandre dans les yeux. En soulevant légèrement le coin extérieur. Sentez un adoucissement naturel, de votre visage, un éveil, laissez le front se lisser. Laissez la mâchoire se déchausser, un léger sourire au coin de la bouche. Remarquez ce sourire remplir les lèvres.

Vous pouvez visualiser et sentir un sourire se propager dans la région de la gorge. Sentez l’espace qui s’y trouve. Détendu, réceptif, conscient des sensations, et de l’espace dans la gorge.

Encore une fois, laissez les yeux, doux et souriants, car nous avons tendance à nous contracter si rapidement. La bouche et la gorge. Sentez un sourire se propager dans la région de la poitrine, le sourire au cœur, laissez ce sourire remplir toute la région de la poitrine. Ainsi, vous pouvez sentir l’espace qui est là, la vie, qui est là.

Laissez la sensation de l’espace se répandre jusqu’aux épaules, afin qu’elles se détendent un peu. Le dos et les épaules se détendent. Les mains se reposent facilement. Sentez dans vos mains, la vivacité qui s’en dégage.

Je sens encore une ouverture de la poitrine, puis je m’assouplis, je me détends, je relâche la zone abdominale. Et maintenant encore, vous pouvez laisser l’image visuelle et la sensation d’un sourire se répandre dans le ventre. Recevant doucement le souffle au fond du torse. Puis, une attention particulière aux sensations de l’espace à l’intérieur du ventre.

Balayage vers le bas de la région pelvienne. Encore une fois, avec cette image et la sensation d’un sourire qui se répand, remplissant la région pelvienne. Remarquez la capacité à s’ouvrir vraiment aux sensations. Sentez l’espace et la vie à cet endroit.

Prenez conscience de la longueur et du volume des jambes. Sentez la conscience à l’intérieur des pieds. Le mouvement de la sensation à cet endroit. Élargissez maintenant ce sourire, à tout votre corps comme un champ de sensation. Laissez votre corps se détendre. Écoutez et ressentez totalement ce moment.

Soyez conscients de ce jeu changeant des sons, des sensations, des sentiments, conscients de l’espace dans lequel tout se passe. Cet arrière-plan d’espace éveillé vous informe.

Prenez conscience de ce que les maîtres Zen appellent le pas en arrière, c’est simplement le dos détendu, être dans cette ouverture éveillée qui inclut et perçoit le changement, l’émergence, la dissolution, la vie.

Découvrez comment la conscience perçoit les sensations. Cette immobilité éveillée. Qui reçoit l’expérience changeante des picotements et du mouvement vibrant de la vie. Découvrez comment cette conscience ouverte perçoit les sons. Il y a un vaste silence qui écoute. Le silence qui écoute les pensées.

Remarquer comment l’esprit s’est contracté et a pris la forme d’une pensée est vraiment le début de l’éveil, une occasion de devenir plus compétent et de rentrer chez soi. L’esprit a été à l’intérieur d’une pensée, lorsque vous commencez à le reconnaître, c’est comme un avion qui a été à l’intérieur d’un nuage, vous en sortez et vous sentez que les nuages sont toujours là, mais vous êtes conscient de tout le ciel, de toute la réalité de ce qui se trouve ici. Vous pouvez consciemment rouvrir et réveiller les sens à nouveau. En écoutant, peut-être en se relaxant par le corps. Lâcher un peu les épaules, adoucir les mains. La prise de conscience à l’intérieur de la poitrine, du ventre. Rétablir cet éveil incarné.

Et en ressentant ce corps, ce corps qui respire, en incluant aussi en arrière-plan le sens de la conscience qui est là, la présence même qui est perçue. La pleine présence comprend à la fois le ciel, l’arrière-plan et la naissance. D’instant en instant, une attention détendue. »

 



Recevoir la newsletter

Des idées pour mieux vivre ses émotions, se concentrer, communiquer et atteindre ses objectifs

Bienvenue

Share This