Voir clairement sans jugement

L’échange, ce processus de changement

Le processus de changement et de transformation des saisons, nous amène progressivement aller vers la lumière.
Lors de séances individuelles, dans le silence de l’écoute attentionnée et la douceur de la bienveillance, j’accompagne des personnes impliquées dans un processus de changement, en recherche de lumière.
Ensemble nous allons explorer les conflits internes, les tensions physiques, les ressentis émotionnels et les pensées présentes, parfois enfouies dans une sorte d’obscurité, pour les amener vers la lumière.
Durant ce processus de l’échange, j’accompagne la personne à prendre conscience d’elle-même, en reconnaissant et en acceptant ce qu’il y a là, présent dans le ressenti. Toucher…puis ensuite, lâcher…laisser évoluer.

Ainsi, quand la pleine présence est transposée dans l’accompagnement, sa signification s’élargie pour inclure le « non-jugement » (ou acceptation).

L’acceptation de ce qu’il y a là, sans y apporter un jugement de bon ou mauvais, de bien ou mal. Ceci est essentiel dans l’exploration des émotions intenses telles que la peur, la colère ou la tristesse par exemple, parce qu’elle nous permet de garder une attitude ouverte, compatissante, aussi bien pour la personne que pour l’accompagnant*.

En ne jugeant pas notre expérience, nous sommes plus à même de la voir telle qu’elle est.

C’est dans ce processus de l’échange mutuel (en consultation individuelle) que se trouve la transformation et où la pratique de la pleine présence (aussi appelée « l’acceptation radical ») est l’outil par excellence**. Elle est la clé d’or qui permet de créer l’espace nécessaire, pour accéder en complète sécurité au dévoilement du ressenti qui sous-tend le tourbillon émotionnel.

« Si l’accompagnant ou la personne se détourne de l’expérience désagréable, en manifestant de l’anxiété ou de la révulsion, la capacité mutuelle à comprendre le problème risque fort d’être compromise. » (Christophe Germer)

La personne sent par la résonance humaine, cette pleine présence, et sait, qu’elle sera accompagnée de façon inconditionnelle tout au long de l’expérience. C’est pour cette raison qu’en psychologie contemplative (de pleine conscience) nous soutenons cette relation thérapeutique particulière, car c’est la première source de guérison.

Dominique frau
* « L’empathie et le regard positif sont des aspects relationnels important dans le succès d’une thérapie. » ( Norcross, 2001,2002).
**. (Brach, 2003, Linehan, 1993).
Photo Amalia Morera


Recevoir la newsletter

Des idées pour mieux vivre ses émotions, se concentrer, communiquer et atteindre ses objectifs

Bienvenue

Share This