Les chemins de l’estime de soi

Notre besoin d’estime de soi (nécessaire) nous conduit souvent par les chemins de la reconnaissance : l’enfant sera heureux de sentir la fierté de ses parents, l’adulte sera heureux d’être respecté par son entourage professionnel et autres.
De là, si nos insatisfactions prennent le dessus, nous agissons (souvent inconsciemment) de manière à forcer cette reconnaissance. Une de ces manières est de « miser » sur le Pouvoir. Nos actes et nos décisions, s’ils sont dictés d’abord par notre goût du Pouvoir, ils n’auront pour but caché que notre insatiabilité, car nulle satisfaction pérenne n’existe sur ce chemin.
En revanche, si nous prenons conscience que notre réussite professionnelle et personnelle à long terme est une question d’autorité et non de pouvoir, et qu’en nous efforçant honnêtement « de bien faire » viendra la reconnaissance de nos efforts et de nos compétences, notre exemplarité nous donnera naturellement de l’Autorité.
Alors nous serons forcément de meilleurs parents, de meilleurs amis, de meilleurs collègues.
Souvenons-nous de celui dont Einstein disait que les générations futures auront du mal à croire qu’un tel homme ait pu exister, même s’il avait certainement dépassé toute quête de reconnaissance contrairement à la plupart d’entre nous.
Lorsque le Mahatma Gandhi quitta ce monde, il n’avait ni richesses, ni propriétés, ni titres, ni postes officiels, il n’était ni le chef d’une armée, ni le leader d’un vaste territoire, il n’avait réalisé aucune découverte scientifique et n’avait aucun talent artistique particulier. Pourtant, des dirigeants et dignitaires du monde entier étaient présents à ses funérailles.
L’autorité de cet homme, vêtu d’un simple pagne de pureté, transforma l’humilité et la simple vérité en une force supérieure.

N’oublions pas d’être vigilant pour le bien de tous !Dominique Frau



Recevoir la newsletter

Des idées pour mieux vivre ses émotions, se concentrer, communiquer et atteindre ses objectifs

Bienvenue

Share This