Formations

Initiation à la Pleine Conscience

Si vous êtes sur cette page, c’est que vous cherchez probablement à commencer une pratique de la Méditation Pleine Conscience. Vous aimez l’idée d’avoir plus de paix et de pleine présence au travail, à la maison, avec la famille et les amis, mais vous ne savez comment y arriver. Vous avez peut-être entendu parler de la méditation en pleine conscience, et l’idée de « vivre en pleine conscience », mais vous n’êtes pas sûr exactement de ce que cela signifie.

Cet atelier est conçu pour les débutants et pour ceux qui ont déjà une pratique mais souhaitent rafraîchir leur méthode. Il peut être difficile de commencer une pratique de méditation à la Pleine Conscience sans avoir un instructeur qualifié. Très souvent, nous ne sommes pas sûr de la façon de procéder.

Cet atelier d’initiation à la méditation de la Pleine Conscience vous aide à trouver vos repères sur votre chemin vers une vie plus consciente, paisible, et consciencieuse. Il vous aidera à atteindre des niveaux plus élevés de satisfaction dans votre vie telle qu’elle est. Pas votre vie comme vous l’imaginez, un jour à l’avenir ; plutôt, votre vie telle qu’elle est maintenant, ici, en ce moment.

Initiation à la Pleine Conscience au sein de  l’entreprise

Le processus d’intégration : relier les activités du corps et de l’esprit

Agitation constante, incertitude, pression, attention fragmentée à cause des multiples tâches de notre travail, etc. Cet état de stress permanent rend le cerveau littéralement surchargé et incapable de traiter l’information avec fluidité, ou de donner des réponses créatives.

 

Atelier d’initiation à la Pleine Conscience

Mon objectif est de faciliter la Qualité de Vie au Travail et cela passe forcément par un état de bien être . La pratique de la Méditation et les différents méthodes de pratique de l’Attention Consciente favorise le bien-être, la bienveillance, la régulation des émotions, la confiance de soi, la capacité de suivre son intuition dans la prise de décision, en encore d’autres bienfaits.

Cet atelier est conçu pour les débutants et pour ceux qui ont déjà une pratique mais souhaitent rafraîchir leur méthode.

Méditer pour raviver la joie au travail, renforcer la confiance en soi, développer de la flexibilité, prévenir le stress et la surcharge émotionnelle. Pour une meilleure communication des équipes, alliant le bien-être et l’efficacité opérationnelle. Pour prendre des décisions efficaces, gérer des conflits, dynamiser l’activité au sein de l’entreprise, entre d’autres.

Les sept clefs pour nourrir notre cerveau

Nous pouvons entraîner le cerveau à être plus flexible et à acquérir une plus grande puissance de récupération.

Notre capacité de diriger, de planifier, de contacter ou de faire quoi que ce soit est intimement liée à la combinaison des ondes que le cerveau produit. Et notre efficacité dépend de la flexibilité dont nous disposons pour passer de l’une à l’autre.

Ainsi, le “flow” (état optimal selon Csikszentmihalyi), ce moment où nous donnons le meilleur de nous-mêmes, se produit lorsque les ondes cérébrales sont parfaitement alignées avec la tâche que nous accomplissons. Les erreurs, la confusion, le stress, l’anxiété, les disputes inutiles, etc. sont souvent causés par une mauvaise combinaison d’ondes cérébrales ou l’incapacité à les modifier.

Le Dr David Rock, fondateur du Neuroleadership Institute, avec le Dr Daniel J. Siegel, ont conçu en 2011 une diète mentale avec sept tâches essentielles différentes pour que notre cerveau soit en forme. « The Healthy Mind Plater ».

Ainsi, nous pouvons concevoir un agenda ARC EN CIEL qui représentent les 7 clefs ou activités, pour chaque jour de la semaine. Ce sont de simples activités ( clefs) à mode de diète mental ou d’entraînement pour que chacun puisse ensuite configurer son propre menu.

 

Les Groupes corps-parole-esprit

En général, les personnes dont le travail consiste à diriger, organiser, planifier une structure et des équipes au quotidien ressentent eux-mêmes le besoin d’être soutenus et aidés. On a, en particulier, souvent besoin d’aide par rapport à la dimension de « l’échange » dans son travail. « L’échange est le phénomène qui se produit naturellement, lorsque on se relie directement aux autres, c.à.d., quand on rentre en communication avec les autres. 

Souvent les professionnels ramènent à la maison tout un lot d’émotions qu’ils ont absorbées dans la journée. Et même pour ceux qui sont familiers des pratiques du « Lâcher prise », il peut rester un fond d’inconfort dont ils ne savent pas quoi faire. Bien sûr la pratique de la méditation Pleine Conscience aide beaucoup. En psychothérapie contemplative, on ajoute un travail appelé « Corps-Parole-Esprit » qui met tout spécialement l’accent sur « l’échange ». 

Le but 

La pratique Corps-Parole-Esprit est une pratique de groupe, respectant des règles définies, qui vise à cultiver l’expérience de la communication sans jugement, bienveillante, l’amitié et l’empathie. Le terme amitié désigne dans ce contexte l’amitié envers soi-même et les autres. On appelle « échange » un partage direct et sens obstacle d’énergie ou d’expérience avec quelqu’un d’autre. 

La pratique Corps-Parole-Esprit a pour but d’inviter dans la pièce une relation entre deux personnes- le plus souvent, une relation difficile- et lui permettre de se déployer dans une attention compassionnée. Cela inclut l’expérience de la personne qui présente (« le présentateur ») comme celle des autres personnes qui participent dans le groupe. Chaque personne est présentateur à son tour. Le thérapeute facilite et soutient le processus. 

Le présentateur 

Le présentateur invoque la présence d’une personne (un client, collègue, membre de la famille, ou toute autre personne, qui n’est alors pas présente) en décrivant tout ce qu’il sait d’elle. Ainsi, la personne présentée prend vie. Le processus est assez comparable à une bonne description de roman donnant chair à un personnage. Le présentateur décrit très précisément la personne au niveau du corps, puis de la parole et enfin de l’esprit. 

Il importe de décrire et non d’interpréter. Plus le présentateur est précis dans les détails, nuances et exemples qu’il apporte, plus la personne deviens vivante. Il n’est pas nécessaire d’inclure dans l présentation l’histoire et le curriculum vitae de la personne, à moins que cela ne soit essentiel pour la rendre présente. 

Le facilitateur 

Le facilitateur a pour tâche principale de favoriser une atmosphère de bienveillance. Il prête attention : 

  • • Au respect du temps prévu. 
  • • Aux éventuels jugements véhiculés par la description. 

Il intervient s’il estime nécessaire et apporte son soutien pendant la présentation. 

Le groupe 

Pendant la présentation, les membre du groupe écoutent attentivement et prêtent également attention à leur propre processus interne. Quelles sont les sensations dans leur corps ? Quelles sont les pensées qui émergent ? A quels moments suis-je à l’aise ou mal à l’aise ? Mon intérêt est-il éveillé ou pas ? Où mes pensées me mènent-elles ? 

A l’issue de la présentation, les membres du groupe partagent leur expérience, en s’expriment de manière descriptive. Il ne s’agit pas de donner son analyse ou son interprétation concernant la personne présentée ou la relation, mais d’offrir sa propre expérience, qui est celle de l’échange et peut donc révéler un aspect important de la relation présentée. 

Bien que parfois cela ne soit pas facile, il est important d’accepter que tout ce qui surgit participe de l’échange. Cela veut dire que tout ce dont on fait l’expérience dans la pièce ou dans une situation donnée est, potentiellement, un reflet de la relation présentée. En examinent cela sans jugement au sein du groupe, nous apprenons à avoir confiance dans tout ce qui apparaît dans notre expérience. Comme tout ce qui émerge en chaque membre du groupe a de l’importance par rapport à la relation présentée, chacun est invité à ressentir ce qui est présent pour lui, moment après moment. Cela ne signifie pas solidifier l’expérience, mais suivre le processus ; ne pas s’attacher à ce qui est présent mais le laisser constamment se dissoudre. Le principe qui doit nous guider dans ce travail est celui du « toucher et lâcher prise », plutôt que l’analyse intellectuelle. Nous essayons également d’éviter de suivre notre impulsion à trouver des solutions pour régler les problèmes d’écrits, et de revenir encore et toujours à notre expérience du moment présent. 

 « Se libérer de la surcharge mental par la méthode R.A.I.N.

 

Notre cerveau, au quotidien, doit faire preuve de beaucoup d’habilité afin de traiter les informations qui s’enchaînent à toute vitesse. Lorsqu’il est sur le point de traiter une information, dix autres arrivent en même temps générant un stress intense. Ce stress ne se limite pas uniquement en milieu de travail, souvent nous l’amenons avec nous à la maison.

Réguler notre attention de manière à être attentif à nos expériences immédiates, c’est aussi accueillir sans jugements ce qui traverse le champ de notre conscience et l’accepter avec ouverture. Investiguer avec curiosité et réceptivité, et lâcher ce qui n’est plus adapter, source de souffrance et adopter ce qui est associé à un meilleur fonctionnement, car plus salutaire et influence positivement notre rendement au travail et notre présence à la maison. R.A.I.N.

La méthodes R.A.I.N est un acronyme qui incorpore les enseignements de base de la pleine conscience, et nous apprend à reconnaître, accepter, investiguer et de ne pas s’identifier avec les pensées difficiles, les sentiments, les désirs, etc. Elle fournit une pratique en quatre étapes qui est accessible et efficace, même aux moments où la pleine conscience est la plus difficile à retenir.

Pratiquer RAIN peut aussi nous aider à résoudre des états d’esprit qui nous épuise inutilement, comme la rumination ou l’agitation.

What do you want to do ?

New mail

 Yoga Tibétain

Le Yoga Tibétain proposé lors de cet atelier est ancré dans la thérapeutique de la culture tibétaine. Le bouddhisme et l’Ayurveda furent introduits au Tibet durant le VII siègle. La médecine tibétaine comme l’Ayurveda, est fondée sur le concept énonçant que la santé dépend d’un fragile équilibre des forces vitales. Elles comprennent aussi bien les constituants du corps physique que les réseaux énergétiques du corps subtil.

Au Tibet ce Yoga a évolué conjointement à d’autre pratiques médicales en tant que thérapie corporelle comportant des techniques respiratoires, auto-masages, postures et exercices de mobilisation spécifiques destinés à restaurer l’équilibre humoral, ainsi qu’à lever les blocages énergétiques à tous les niveaux.

Cette pratique est efficace dans la libération du corps et l’apaisement de la sphère psycho-émotionnelle. Il se compose d’une série d’exercices associés au corps, à la parole et à l‘esprit : des exercices physiques, des méditations et des visualisations – récitations.Il inclut également des exercices de relaxation et de massage, de grand support à notre activité quotidienne.

What do you want to do ?

New mail

Recevoir la newsletter

Des idées pour mieux vivre ses émotions, se concentrer, communiquer et atteindre ses objectifs

Bienvenue

Share This